Comment créer un studio maison ?

Il existe différents types de fonds de studio : papier, tissus, vinyls… effets différents, avantages et inconvénients…

Les fonds papier :

Ils sont pratiques, abordables, existent en plusieurs coloris, largeurs et longueurs. Le fond papier est facilement transportable, en voiture, en transports en commun ou à pied, il est facile à positionner, se découpe facilement et se fixe n’importe où avec de la patafix ou du scotch.

Le seul soucis : il est fragile et peut se froisser.

Pratique quand vous n’avez pas à le changer de place tout le temps et que votre studio est fixe (une pièce dédiée chez vous?).

Comment installer ses fonds papier ?

Les supports de fond vous permettent de fixer et de dérouler vos fonds simplement. Vous pouvez aussi les fixer sur un mur. Le kit support de fonds mi-axe par Manfrotto (MAKIT02) est un kit complet vous permettant de dérouler facilement vos fonds papier studio sans les abîmer. Mais il est assez cher déjà! Utilisez du scotch ou du ruban adhésif technique pour positionner le fond sur le sol.

Les fonds tissu :

Les fonds tissus s’installent sur la barre télescopique livrée avec le support de fond. Ils se fixent avec des pinces, rien de plus simple! Facile à transporter, ils sont très pratiques pour les photographes mobiles ayant besoin de déplacer un fond grand format. Choisissez bien vos tissus pour ne pas avoir de reflets. Il faut qu’ils soient assez épais. Ils peuvent également se repasser pour ne pas avoir de plis hideux sur vos photos.

Les fonds Vinyle :

A installer sur la barre télescopique livrée avec le support de fond (comme pour le tissu). De la simple feuille, au format de 1,52m x 2,13m, pour des mises en scène d’objets, au format large de 2,75m x 6,09m, il est beaucoup plus cher que le fond papier mais il se nettoie (parfait pour des portraits mouillés !), est très résistant, sans plis, ni reflets. Il est destiné à être installé à demeure au studio. Vous trouverez aussi les fameux décors façon trompe l’oeil : un brin kitchouille parfois.


Les autres accessoires et détails importants

Le trépied d’appareil photo

Si vous utilisez de l’éclairage continu surtout, le trépied sera très important! En dessous d’une vitesse de 1/30 ème, vous risquez le flou de bougé avec votre appareil photo!

Le trépied c’est aussi une façon de stabiliser votre cadrage et de ne plus y toucher. Vous faites le réglage une fois et hop c’est bon!

Mieux, c’est très important de pouvoir vous concentrer sur votre sujet, discuter avec lui et ne pas focaliser sur votre appareil photo.

Le(s) parapluie(s)

Il existe beaucoup de systèmes de diffusion de la lumière adaptés à vos attentes : ombres dures, satinées, etc. Ils sont indispensables et se fixent en général sur un pied téléscopique par une broche qui vous permet ensuite de l’orienter. Les parapluies vous permettent de diffuser la lumière sans aveugler vos modèles. L’effet attendu n’est pas forcément le plus sophistiqué, mais les parapluies ont un gros avantage : ils sont très bon marché. Blanc ou noir avec intérieur réflecteur, choisissez ce que vous préférez. Comptez 15 euros environ le parapluie de taille moyenne.


Le tabouret plutôt que le fauteuil

Si vous prenez des portraits, surtout, n’installez pas vos modèles dans des fauteuils dans lesquels ils vont s’avachir! Il est important de garder le dos droit, les épaules en arrière et de ne pas piquer du nez!

Forcer le maquillage

Avec les éclairages de studio, la peau peut paraître luisante, le teint blafard et les yeux un peu ternes. Rajouter un peu voire beaucoup de maquillage se verra à peine sur les photos. Alors pensez-y! Un peu de fond de teint matifiant, un peu d’anti-cernes… et le tour est joué! Pas besoin non plus d’en mettre trop : restez naturel.

Le choix de l’éclairage

Ratione iste voluptatem quia voluptas. Accusamus aspernatur et quo sed. Qui animi est repellendus aut quaerat voluptatem eos dolores dolores. Quisquam totam tempora.

La température de Couleur

Rappel sur la lumière

Petit rappel utile : la température de couleur de vos éclairages. Vous vous souvenez de ces fameux degrés Kelvin? Plus la valeur en Kelvin est élevée et plus la lumière est bien blanche, tirant vers le bleu. Par contre plus cette valeur est faible et plus la lumière tire vers le rouge orangé. Une ampoule à incandescence tirera donc vers le rouge… Il faudra donc bien entendu penser à régler votre appareil numérique sur la bonne balance des blancs ou bien choisir votre pellicule! Sinon? Les couleurs de vos visages ne seront pas fidèles à la réalité.

  • ampoule à incandescence : 2500 °K
  • ampoule halogène : 3400 °K
  • lumière au flash : 5500 °K

Pour lire le reste de l'article cliquez ici

Crédit article: analogyou

No items found.